Posté le 28 novembre 2023 par La Rédaction

L’association interprofessionnelle des Acteurs économiques de la Plastics Vallée (AEPV) œuvre pour la promotion et le développement du territoire en apportant un soutien et des outils aux entreprises adhérentes.


Christophe Desbrosses, 46 ans, dirigeant de la société DeViris à Martignat, est le président de l’AEPV depuis début 2023, en compagnie de Coraline Neveu, salariée et responsable des animations depuis 8 ans.

• Que diriez-vous si vous deviez présenter votre association à une personne qui ne la connaît pas ?
Notre rôle, c’est d’être un acteur incontournable de la promotion du territoire, des métiers et savoir-faire, d’être facilitateur de mise en réseau des entreprises.

• À titre personnel, pourquoi cette implication en tant que président ?
Je ne suis pas d’Oyonnax, mais de la région mâconnaise. Je suis venu ici pour mes études et j’y suis resté. J’ai pu évoluer professionnellement, fonder une famille et entreprendre. Je donne de mon temps bénévolement pour la promotion de ce territoire. Que mon exemple puisse servir à d’autres !

• Le recrutement, c’est toujours une problématique majeure des entreprises ?
Les entreprises ont deux préoccupations majeures concernant le personnel : le recrutement et la formation. Nous avons besoin d’augmenter notre visibilité à l’extérieur pour pouvoir recruter. Mais les adhérents de l’AEPV attendent aussi de pouvoir faire évoluer leurs salariés en compétences.

• Quelles actions avez-vous mises en place pour cela ?
Déjà nous sommes ravis d’avoir atteint la barre des 325 membres. Nous sommes en progression régulière et nous nous sommes fixé un objectif de 350 membres d’ici 2025. Nous organisons tout au long de l’année des événements : conférences, afterworks, matinales… qui permettent l’échange et la mise en réseau sur des sujets d’actualité ou de développement. Par exemple sur l’énergie, l’écomobilité mais aussi sur l’histoire de la Plastics Vallée où nous étions plus de 200. Nous venons également d’organiser une conférence sur la communication non verbale. C’est un sujet transversal à toute l’entreprise. Il faut que les salariés de nos adhérents trouvent un intérêt à nos actions. Et puis nous avons notre défi sportif interentreprises qui est notre événement signature. Il a eu lieu au mois de mai à Nantua avec un record de fréquentation (650 coureurs contre 500 en 2022).

• Quel est l’intérêt de ce défi sportif ?
La convivialité et la cohésion d’équipe. L’idée, c’est de passer du temps hors de l’entreprise. Dans mon entreprise, nous avons le tee-shirt à nos couleurs et l’on s’encourage à pratiquer un peu de sport. Ça reste accessible, car le parcours de 5 kilomètres est plat. Faire du sport, c’est important pour rester en bonne santé.

• Vos projets pour 2024 ?
Nous voulons continuer à organiser des événements qualitatifs et promouvoir notre défi sportif qui aura lieu le 25 mai 2024. Nous accompagnerons Haut-Bugey Agglomération sur le salon de la mobilité et du travail à Paris. Nous continuerons nos speed business meetings, favoriserons l’intégration des nouveaux arrivants sur le territoire avec une soirée d’accueil. Cette année, nous l’avons organisée avec l’office de Tourisme à Nantua. L’idée, c’était de partager des bons plans et répondre à leurs questions. C’est aussi montrer aux conjoints de nos salariés qui ne sont pas encore installés ici que l’on peut s’y épanouir. Nous voulons organiser une conférence sur la génération Z… Tout cela pour une adhésion de 200 euros.

Toutes les informations sur www.aepv.asso.fr