Posté le 28 novembre 2023 par La Rédaction

Menuisier de formation, il s’est lancé dans la fabrication de vélos très originaux. Entretien.

• Comment vous est venue l’idée de fabriquer des vélos en bois ?
J’ai commencé la menuiserie comme Compagnon du devoir et, plus tard, j’ai créé ma propre entreprise. J’avais envie de concevoir un objet en bois atypique, et, en parcourant Internet, j’ai vu un vélo fait en bois. L’idée a germé et, en 2016, j’ai réalisé les premiers prototypes, qu’il a fallu modifier plusieurs fois avant d’arriver à un vélo élaboré que j’ai pu faire homologuer en 2019 avec la norme NF 4210, le vélo ayant subi les mêmes tests qu’un vélo traditionnel.

• Avez-vous réalisé entièrement ce vélo ?
Oui, j’ai d’abord conçu le cadre en lamellé-collé de frêne, ce qui en fait un cadre creux, très léger mais très résistant, puis j’ai commandé les pièces mécaniques que j’ai montées sur le cadre.

• Quelle différence y a t-il avec un vélo classique ?
C’est un vélo plus confortable, le bois absorbant plus les vibrations que le carbone, et très esthétique ; de plus, il est fabriqué avec un matériau local et 100 % made in France. Le bois est un matériau très résistant, je me sers de ce vélo intensément, et rien n’a bougé.

• Fabriquez-vous des vélos à la demande ?
Oui, uniquement sur commande, selon les souhaits des clients, et selon la taille voulue. Je peux fabriquer selon cinq tailles différentes, il y a trois modèles de vélos (à partir de 3 100€) : le VTT, l’Urban et l’Urban Gravel, auquel vient s’ajouter le dernier-né, le vélo-cargo. Il s’agit d’un vélo trois roues avec une plate-forme pouvant transporter 250 kg de charge. Actuellement, je travaille sur la conception d’un vélo électrique.