Posté le 28 novembre 2023 par La Rédaction

Mis au défi par des amis de faire face à mon appréhension des chiens, je me suis fait embarquer dans une aventure riche en sensations !

On a tous en tête l’image du traîneau avec les chiens, dans un beau paysage hivernal de carte postale. Si Jérémy a pratiqué la discipline, aujourd’hui, il nous propose de découvrir la cani-randonnée. Plus proche de l’animal que sur un traîneau, la cani-rando permet de créer un véritable lien avec son compagnon à quatre pattes. Du côté des chiens, la randonnée permet de ne pas répéter inlassablement le même tour de piste, mais de découvrir de nouveaux coins de balade (avec des parcours différents repérés par Jérémy entre Brénod, Hauteville et Vieu-d’Izenave), avec chaque petit groupe de pratiquants.

Un apprivoisement réciproque

Après un temps d’approche des chiens – Jérémy, selon les affinités constatées, forme les binômes -, l’expérience se poursuit avec la mise en place du harnais. Entre pratique et explications, le husky m’apprivoise et réciproquement : la crainte de l’animal s’estompe vraiment rapidement. Après quelques consignes, nous voilà partis, avec les amis et les enfants ! Au tout début, c’est le chien qui est le plus en forme : il faut suivre le rythme et son envie de gambader ! Mais en quelques minutes, nous trouvons le rythme qui nous convient avec mon nouveau compagnon de rando. La balade est enrichie des explications de Jérémy sur le quotidien des chiens, les soins à leur apporter, les traces d’animaux et la nature qui nous entoure. On marque quelques pauses, le temps pour chacun d’interagir avec son chien (notamment en échangeant quelques papouilles). Après 1h30 de rando, il est temps de soigner chaque toutou : friandise, hydratation et derniers câlins pour profiter encore de ces instants de partage. On repart le sourire aux lèvres, très apaisé et enrichi de cette rencontre canine !

Surpris par ma propre expérience, Jérémy me confirme que « beaucoup de gens viennent avec la peur des chiens. Mais l’angoisse disparaît vite – en particulier chez les enfants ». Et cela donne envie de revenir ! C’est pourquoi Jérémy propose également une visite du chenil, avec une approche sous forme de jeux pour comprendre comment fonctionne la meute, au chenil et en activité. La visite permet de comprendre le husky car, pour Jérémy, « l’important, c’est le chien. Ce ne sont pas des outils qui servent à gagner de l’argent ; ce sont des compagnons de vie ». Lui, a développé une réelle passion pour la race. Des formules anniversaire, pensées pour les enfants, permettent aussi de découvrir et partager, entre amis, des moments avec la meute.

Bref, tout le monde, de 7 à 99 ans, peut venir rencontrer Chinook, Toundra, Krëma, et le reste de la meute ! Ils s’adapteront à chaque personne, quelle que soit sa condition physique – y compris en cas de handicap léger.

Jérémy Osorio
06 71 37 71 24 – nordicindiana@yahoo.fr