Posté le 23 mars 2021 par La Rédaction

Les énergies renouvelables sont des énergies dont les ressources proviennent directement de la nature : du soleil, du vent, de l’eau et de la terre. Celles-ci produisent très peu de déchets et émettent très peu de gaz à effets de serre (CO2). On parle aussi d’énergie propre ou d’énergie verte. Aujourd’hui, les deux les plus « tendance » dans notre région sont, dans l’ordre, les pompes à chaleur et les panneaux solaires. 

L’énergie solaire 
On retrouve deux types de panneaux solaires : les thermiques et les photovoltaïques. Les panneaux solaires thermiques transforment les rayons du soleil en chaleur, laquelle réchauffe l’eau de la tuyauterie calorifugée qui mène de l’installation au ballon d’eau de votre chauffeeau électrique. Les panneaux solaires photovoltaïques transforment les rayons du soleil en électricité. Celle-ci peut être directement consommée via votre réseau électrique ménager ou revendu à un fournisseur d’électricité. Il faut compter entre 1 400 et 1 800 € par kilowatt- crête (kWc) pour une installation photovoltaïque avec une durée de vie moyenne de 25 ans. 

La géothermie 
La géothermie est l’exploitation de la chaleur terrestre contenue sous la surface de la terre. L’énergie stockée dans nos sous-sols est utilisée pour produire de la chaleur ou de l’électricité. La géothermie est l’une des seules énergies renouvelables ne dépendant pas des conditions météorologiques et atmosphériques. Il existe 3 types de pompes à chaleur : La pompe à chaleur aérothermique, qui capte l’énergie présente dans l’air. La pompe à chaleur hydrothermique, qui capte l’énergie dans l’eau des nappes phréatiques ou dans les eaux de surface et la pompe à chaleur géothermique, qui capte l’énergie présente sous la surface de la terre. Pour l’installation d’une pompe à chaleur, comptez entre 5 000 et 20 000 € selon le modèle. 

La biomasse 
Le biogaz est obtenu à la suite de la combustion de matières organiques végétales et/ ou animales dans des centrales à biomasse. Le bois est la matière organique végétale la plus exploitée. Il est transformé en pellets, granulés de bois et plaquettes qui seront ensuite commercialisés comme combustibles pour les poêles à bois et/ou à pellet. Il existe de nombreux modèles de chauffage au bois et selon le modèle et le type de combustible, il faut compter entre 5 000 € et 10 000 €. Il existe aussi l’énergie éolienne qui transforme l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique, laquelle est ensuite convertie en courant électrique grâce à l’action d’un générateur. Mais l’installation est relativement onéreuse, pas facile à mettre en place et pas toujours accepté par votre voisinage. Enfin sachez que pour l’installation d’équipement permettant la production d’énergie renouvelable, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’aides et de primes à l’installation. Pour cela vous pouvez vous renseigner localement auprès de la Maison de l’habitat du Haut-Bugey.