Posté le 22 mars 2021 par La Rédaction

Cette année, l’AEPV fête ses 10 ans. L’occasion pour Alex Grandclément d’afficher sa feuille de route

C’est un anniversaire qu’ils auraient voulu fêter en grande pompe. Avec la crise sanitaire et le couvre-feu, beaucoup ne pourront pas venir célébrer les 10 ans de l’AEPV, l’association des Acteurs économiques de la Plastics Vallée. Créée en juillet 2010 à l’initiative des entreprises de la Plastics Vallée et des élus locaux, elle rassemble aujourd’hui 230 entreprises de toutes tailles et de toutes activités. 
Cet anniversaire est le premier sous la présidence d’Alex Grandclément. Engagé dans l’AEPV depuis 2019, le dirigeant de l’entreprise Jacquet BTP en a pris les rênes en décembre dernier. Le nouveau président explique vouloir s’inscrire «dans la continuité» de ses prédécesseurs, mais avec une touche de jeunesse. «On veut garder notre dynamisme, explique-t-il. Il faut qu’on se réinvente constamment pour montrer que l’association reste attractive et utile.» 

« On est prêts à redémarrer dès que l’on pourra » 
Avec son équipe, Alex Grandclément a défini une feuille de route pour les trois ans à venir. Rien n’est encore acté, mais de grands thèmes se dégagent. «Notre premier objectif, c’est de rompre avec l’isolement qui s’est mis en place pendant la crise sanitaire, explique le président. On souhaite travailler sur la relation entre les entreprises, l’économie circulaire et la promotion du territoire. Ce sont des points qui étaient déjà abordés dans l’AEPV, mais de façon moins forte.» Michaël Palisse, directeur financier d’Adduxi et secrétaire de l’association, renchérit : «Pendant la crise, beaucoup d’entreprises ont eu des problèmes d’approvisionnement. Elles se sont rendu compte que des acteurs locaux pouvaient leur fournir des produits qu’ils achetaient à plusieurs milliers de kilomètres. C’est pour cela qu’il faut recréer du lien entre elles.» Pour ça, l’AEPV dispose de nombreux outils. Certains sont déjà bien ancrés dans la vie du territoire (visites d’entreprise, afterworks, défi sportif, etc.), d’autres sont en projet (club des femmes, stand Tour de France, etc.) «On est prêts à redémarrer dès que l’on pourra, confirme Michaël Palisse. On prépare un certain nombre de choses, et le jour où l’on aura le droit de vivre, on pourra enclencher des actions déjà ficelées.» Annulé l’an dernier, le défi sportif interentreprises devrait se tenir le 25 septembre prochain. En 2019, l’événement avait rassemblé 500 personnes pour une course autour du lac de Nantua. 

Les 10 ans de l’AEPV

L’association des Acteurs économiques de la Plastics Vallée (AEPV) fête ses dix ans. L’occasion de saluer et de rappeler le travail accompli par Robert Rabelle, premier président (2010-2014), Clément Tomasini qui lui a succédé (2015-2016), Jérôme Schmitt, président de 2016 à 2020, et Alex Grandclément, président nouvellement élu. Mais il y a aussi tous les autres : membres actifs, représentants d’entreprises, élus, bénévoles, salariés qui oeuvrent à tisser des liens solides et profitables à l’ensemble des acteurs du bassin économique de la Plastics Vallée 

L’histoire débute en 2010, dans un contexte difficile de crise économique. Les entreprises de la Plastics Vallée ressentent alors le besoin de se retrouver, de se fédérer autour d’événements forts et porteurs pour le territoire. Les chefs d’entreprise de tout horizon, soutenus par les élus, décident que cette dynamique doit s’incarner dans une association. L’objectif est de fédérer les acteurs économiques autour des valeurs du Haut-Bugey, de créer des événements d’ampleur et d’organiser des rencontres entre décideurs. 

En 2011-2012, l’association gagne des adhérents (une quarantaine) et lance ses premières visites d’entreprises. La scierie Ducret sera l’une des premières à ouvrir ses portes. La formule plaît et devient un véritable outil de communication au service du territoire. Chaque rendez- vous est très suivi. 2011 sera également l’année du premier congrès de l’association, avec G. Mulliez, président fondateur d’Auchan, en invité d’honneur. 

En juin 2013, le salon « le Spido » est lancé. Sur place, un démonstrateur fabrique des gobelets bi-matière (plastique et bois) de couleur rouge. Le produit est livré fini, dans son packaging. Un véritable tour de force qui donnera le coup d’envoi des futurs projets collaboratifs autour des Spido Cup. Le salon Spido connaîtra deux autres éditions, en 2015 et 2018. 

En 2016, l’association déménage dans la Maison des entreprises, et connaît un véritable tournant, avec l’embauche d’un salarié à temps plein. Chargée d’animer le réseau, de développer le nombre d’adhérents et de fédérer les entreprises autour du projet de l’association, Coraline Neveu va insuffler, sous la houlette du président Jérôme Schmitt, la création de nombreux projets. 

Ainsi naîtront, en 2017, le premier défi sportif interentreprises, la semaine de l’industrie, les afterworks, les instants réseaux et les speed business meetings. Autant de rendez-vous qui donneront à l’AEPV une nouvelle dynamique. 

En 2019, l’association se penche sur une nouvelle thématique : l’emploi. Une délégation se rend à Paris pour participer au salon de l’emploi et de la mobilité, dans le but de promouvoir les métiers de la Plastics Vallée et d’attirer de jeunes talents. A l’occasion de ce dixième anniversaire, l’association a décidé pour marquer le coup de créer un magazine anniversaire et de relooker son site Internet. 

Alex Grandclément, au centre, a pris la tête de l’AEPV en décembre dernier.