Posté le 13 mars 2020 par La Rédaction

L’hypnose Ericksonienne n’est pas une hypnose de spectacle, un numéro de cirque mais une hypnose thérapeutique de plus en plus répandue. C’est une thérapie alternative de soin qui traite les maux du corps comme ceux de l’esprit mais qui n’a pas de visée médicale. Elle s’adresse à toutes les personnes soucieuses de leur bien-être et de leur mieux-être. Tout le monde est réceptif à cet état naturel, qui répond à une demande personnelle. 

L’état d’hypnose se situe entre le conscient et l’inconscient, ni endormi, ni complètement éveillé. C’est le moment qui précède le sommeil, un état modifié de conscience qui permet d’accéder à l’inconscient. La séance d’une heure quinze commence par une discussion qui permet de mettre des mots sur le problème, le malaise. Plus le patient va s’exprimer, s’ouvrir, plus la praticienne pourra aller travailler dans le détail, en accédant à son monde intérieur. 

Comment rentrer dans cet état hypnotique ? 

La praticienne guide le patient à se recentrer sur lui-même, à oublier le monde extérieur, ressentir son corps, écouter le bruit de sa respiration, partir dans des rêveries, se projeter dans un souvenir agréable… 

Elle va soutenir son imaginaire pour lui permettre de puiser en lui les ressources nécessaires à la résolution de son problème Les champs d’application de cette thérapie alternative sont assez vastes : surmonter un événement difficile, traiter un comportement addictif, (tabac, alcool, sucre, compulsion alimentation…), gérer le stress, supprimer phobie, angoisse, régler l’insomnie, éliminer les tocs… C’est une thérapie dite « brève » qui soulage les problématiques en 3 ou 4 séances à raison d’une par mois. Les patients sont souvent étonnés de solutionner rapidement des problèmes installés depuis des années. 

L’hypnose Ericksonienne ne prétend pas faire des miracles mais propose de rétablir un équilibre émotionnel pour reprendre le cours de sa vie. C’est un travail qui se fait en étroite collaboration entre le thérapeute et le patient et qui nécessite une vraie implication.