Jean-Marc Houssel est médecin allergologue… mais pas que. Lors d’une visite au salon d’art contemporain de Lyon, Jean-Marc se mit à rêver devant une oeuvre d’art en forme de nid d’oiseau.

Jusque-là, rien d’anormal me direz-vous.
Sauf que Jean-Marc, lui, réalise ses rêves.
Alors il s’organise, ne laisse rien au hasard et de fil en aiguille, son rêve se transforme en projet et son projet en exécution : fabriquer un habitat nomade à l’aide de perches de noisetier comme la sculpture provocatrice, bref fabriquer une yourte.

Il en parle à son ami Laurent Nicolas de l’archerie d’Orvaz qui lui annonce un échec évident pour des raisons techniques. Après ses précieux conseils, Jean-Marc s’en retourne à ses copies, cherche, calcule, recherche et recalcule, jusqu’à se rapprocher de compétences mathématiques et « Eureka » le projet prend enfin forme. 

La yourte nature

Une synergie de compétences locales

Installé à Belleydoux, il est au coeur de sa matière première, le noisetier. Non considéré comme un bois noble, il conviendra parfaitement à la conception de la structure et si, autrefois les peaux de bêtes assuraient la couverture et l’étanchéité, aujourd’hui le maître couturier de Longchaumois, Régis Rodriguez partenaire du projet, utilise du coton polyester. L’entreprise oyonnaxienne Di Biase conçoit, elle, les parties métalliques de la base et les embouts de soutien, quant à Alain Gay, notre Géo Trouvetou local, il apporte toute sa débrouillardise au montage de l’édifice.

 A cela, vous rajoutez Vladimir Malaver pour l’aménagement intérieur et Pierre Rousselet pour la fourniture industrielle et vous obtenez une synergie de compétences artisanales locales, la dream team d’un pur produit des Monts du Jura. 

layourteduhautjura@gmail.com