Posté le 30 août 2021 par La Rédaction

Le manager sportif d’Oyonnax, Joe El Abd, qui a prolongé jusqu’en 2023, estime que son équipe peut retrouver le Top 14 rapidement. 

Quel bilan tirez-vous de votre première saison pleine en tant que coach ?

Je dirais qu’il a fallu apprendre à s’adapter en permanence et garder le cap fixé depuis le début. C’est vraiment le grand enseignement que je veux garder pour ma première année en tant qu’entraîneur. 

Quels seront les objectifs de cette saison 2021-2022 ? 

Le premier objectif sera d’intégrer les nouveaux joueurs. Pour la saison, nous serons ambitieux ! Nous avons goûté aux phases finales l’année dernière et nous aimerions faire la même chose cette année. Nous voulons faire avancer le club. 

Cette Pro D2 est plus accessible ou plus dense que celle que vous avez connue au cours des deux dernières saisons ? 

C’est clairement plus dense et ça le devient de plus en plus au fil des années. Bayonne descend et nous savons que c’est une équipe qui avait réussi en Top 14 avec un certain nombre de matchs gagnés. Ils seront costauds ! Même si leur saison a été plus compliquée, il faudra faire attention à Agen. Il faut se méfier aussi des clubs du Top 6 de l’année dernière : Vannes, Colomiers et Grenoble, mais aussi les équipes en dessous du Top 6 comme Nevers, Carcassonne ou Montauban qui seront à prendre au sérieux car elles se sont renforcées. Ce sera une Pro D2 de haut niveau ! 

Il ne faudra pas sous-estimer les promus de cette saison, Bourg-en- Bresse et Narbonne… 

Tout à fait ! Nous avons la chance d’avoir un derby maintenant. Nous avons hâte de voir le monde dans le stade et de jouer ces matchs, en plus de l’amical. Quant à Narbonne, c’est un club historique donc il ne faut pas les sous-estimer. En tout cas, ce ne sera pas fait de notre côté. Les derbies sont une motivation supplémentaire ! 

Comment avez-vous construit votre recrutement ? 

Tout a été ciblé ! Nous avons six professionnels qui arrivent dans l’effectif pour renforcer chaque ligne. Thibault Berthaud vient renforcer le coin, ce sera un renfort d’importance. Tom Murday, en seconde ligne, viendra apporter son expérience ainsi que son leadership. En troisième ligne, nous voulions vraiment un profil de plaqueur gratteur que nous n’avions pas dans l’effectif et qui vient expliquer le recrutement de Kevin Lebreton. En 10, il fallait remplacer Lionel Beauxis. C’est pourquoi nous avons recruté Jules Soulan qui s’est illustré en fin de saison dernière avec Colomiers. Florian Vialelle viendra amener l’expérience et la densité au centre, tout comme Darren Sweetnam qui s’était illustré avec le Munster et La Rochelle. 

L’un des défis sera aussi de continuer à faire progresser les jeunes comme Aurélien Callandret et Thomas Laclayat… 

Tout à fait ! Ce qui explique que nous n’avions pas besoin de recruter beaucoup de nouveaux joueurs. Nos joueurs ont désormais plus d’expérience et alors que certains n’avaient jamais joué de phases finales avant cette année, ils ont pu goûter à ce format cette saison. Nous espérons que cette expérience va les aider pour la saison à venir. 

Pouvez-vous nous parler du nouveau membre de votre staff, Alex Codling, qui aura en charge les avants ? 

C’est un entraîneur qui a beaucoup d’expérience en Angleterre et avec la sélection. Il a joué à Montpellier il y a quelques années. Il a donc joué en France et avec son équipe nationale. Il était avec l’Angleterre pour le tournoi d’été contre le Canada et les États-Unis. Ce que je peux vous dire c’est que c’est un mec très pointu qui parle bien le français et qu’il va apporter une plus value importante pour le staff et les joueurs.